Habiter
Réhabilitation d’une maison en Evêché
ANGERS / réception juillet 2015
Association Diocésaine d’Angers
800 m² SP
Mission complète
Partenaires >
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
  • Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes
     Réhabilitation pour le diocése d'Angers - Evêché - RO.ME architectes

Le projet prévoit la réhabilitation de la « maison saint Camille » située rue du parvis Saint Maurice à Angers, face à la cathédrale, en vue de l’installation de l’évêché.

Un évêché est à la fois le lieu de résidence de l’évêque, son lieu de réception et de travail, ainsi que celui de son secrétariat personnel.

Le site composé de deux maisons accolées s’adapte parfaitement au programme :

  • d’une part, rue du Parvis Saint Maurice, un logis du 18e siècle en R+2, est réhabilité en bureaux
  • d’autre part, montée Saint Maurice, une maison d’habitation datant du 16ème siècle, est réhabilitée en logements, avec l’habitation privée de l’Évêque et des chambres pour accueillir les visiteurs
  • au centre, l’ancienne cour créée le lien entre les différents niveaux des deux constructions avec l’installation d’un ascenseur.

Les façades sont peu modifiées : réouverture de deux fenêtres dans des modénatures existantes à l’est, ouverture d’une porte piétonne à l’ouest.

A l’intérieur le projet décloisonne les espaces pour créer des lieux de travail et d’habitation sobres et confortables. Le choix des matériaux et la qualité des prestations ont fait l’objet d’un soin particulier.